Atelier Lancer‎ > ‎

Lancer de base

Le Lancer Droit ou Vertical...


... La technique qui permettra au " moucheur débutant " de pouvoir apprivoiser une soie est celle du lancer ...



 
                     
 



Bonjour à tous,

Le premier lancer que doit apprendre à maîtriser tout " jeune moucheur " est incontestablement celui dit...

" de base "


Ce dernier se réalise en mettant en action une soie (à l'aide d'une canne) par un mouvement de l'arrière vers l'avant.


Afin de pouvoir réaliser un lancer, il est à noter que la tenue de la canne est très importante. Pour ce faire, il existe deux postures possibles de la main sur la cann
e.

L'index sur la poignée est la position conseillée aux débutants

car elle diminue la tendance à casser le poignet lors du mouvement arrière et favorise la précision. 





Dans la gestuelle du lancer à la mouche, l'avant-bras et le poignet ne doivent faire " qu'un " sans que le poignet ne reste raide et ce, afin d'éviter le fatidique " casser du poignet ", mouvement pouvant anéantir un lancer.

Pour situer les différentes positions de l'ensemble " avant-bras / canne " lors du lancer, on utilise par analogie le cadran d'une montre, et c'est la petite aiguille (celle des heures) qui indiquera la position de la canne. 


" Le Lancer Droit ou Vertical "

    


Le Lancer de base se décompose en 5 phases :

  

1) L'arraché qui permet de retirer discrètement la mouche de l'eau et de propulser la soie vers l'arrière,

2) Le blocage en position verticale à 13h qui permet de détendre la soie vers l'arrière,

3) La propulsion vers l'avant qui permet de ramener la soie vers l'avant,

4) Le blocage à 11h qui permet de détendre la soie vers l'avant,

5) Le posé à 9h qui permet de transmettre l'énergie de la soie au bas de ligne pour poser la mouche.





Méthodologie du Lancer :

   

Départ de mouvement avec la canne à 9 heures.


1) Mouvement progressif et accéléré afin d'amener la canne à la position de 13 heures,

2) A 13 heures, blocage de la canne en respectant le " timing " (temps que met la ligne pour se dérouler vers l'arrière),

3) Une fois la soie déroulée en arrière, la canne, par un mouvement progressif, est accélérée vers l'avant en repartan vers la position de 11 heures,

   

4) A 11 heures, blocage de la canne le temps que la ligne se déroule devant soi,

5) Avant que la soie ne soit totalement déroulée, la canne accompagne la descente de la ligne jusqu'à la position de 9 heures pour réaliser le poser de la mouche.



Afin de vous familiariser avec la gestuelle du lancer, je mets à votre disposition la vidéo réalisée par le Moniteur-Guide de Pêche Nicolas KERMARREC.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0inb7n-E-ps

Il est à retenir que la réussite d'un " bon " lancer repose sur une bonne synchronisation et une accélération progressive à chaque phase du lancer, et non pas sur une soudaine application de la force.

Une accélération graduelle assurera une bonne position de la soie durant le lancer.

Le lancer à la mouche doit être la résultante d'une gestuelle ample et majestueuse et non le résultat d'un geste forcé et désagréable. La satisfaction d'un beau lancer s'accroît avec la maîtrise du matériel.


La pensée du jour :

Un Pêcheur à la Mouche peut être content d'une journée sans poisson s'il a exécuté de bons lancers et de bonnes présentations sans égard à la distance et aux obstacles.



Merci de m'avoir lu... et bon entraînement..
A bientôt.

Amitiés halieutiques.





RECOMMANDATION : Afin de mieux appréhender les bases du lancer, n'hésitez pas à solliciter un stage d'initiation auprès d'un moniteur-guide de pêche partenaire !!! => ICI