Atelier Montage‎ > ‎

La " Peute "

   
... Voici une mouche qui peut amadouer le plus récalcitrant des " compagnons de jeu " ...



Bonjour à tous,

Je viens vous présenter la célèbre Peute dont nous devons l’existence au non moins célèbre inventeur de mouches... Monsieur Henri Bresson (connu également sous le pseudonyme du " sorcier de Vesoul ").

D’une redoutable efficacité, cette artificielle fait partie des " indispensables " à détenir absolument dans sa boîte à mouches.

La Peute est une mouche d’ensemble qui ne ressemble à aucune mouche connue en tant que telle.

De part son allure décoiffée, l’imitation est
également appelée " la Vilaine " et son utilisation peut être envisagée pour la pêche en sèche, en émergente et en noyée. Cette polyvalence en a fait son efficacité.

Faisant partie des montages les plus simples, la réalisation de cette artificielle est à la portée des plus novices d’entre-nous




Matériel :

- Hameçon : n°14 à hampe courte,
- Soie de montage : 6/0 de la couleur retenue (standard : jaune),
- Corps : soie de montage ou dubbing ou herl, 
- Ailes : plume de poitrail de cane.


Montage :

- Positionner l’hameçon dans le mors de l’étau,
- Fixer la soie de montage au 2/3 de la hampe de l’hameçon et ramener cette dernière à la courbure tout en formant des spires bien jointives,
- Réaliser le corps de l’artificielle à l’aide, soit de la soie de montage, soit d’un dubbing (en utilisant une boucle à dubbing) ou bien encore d’un herl, en veillant à laisser 2 à 3 mm de libre derrière l’œillet de l’hameçon,

- Sélectionner une plume de poitrail de cane,
                              - Enlever le duvet à la base de la plume,
                              - Dégager les barbes de la pointe de la plume,
                              - Couper la tête de la plume en laissant un peu de rachis pour pouvoir fixer correctement la plume sur l’hameçon,
 
- Fixer la plume en positionnant la partie incurvée face à l’hameçon,
- Réaliser un enroulement de la plume sur 2 ou 3 tours maxi, en veillant à bien rabattre les fibres vers l’arrière à chaque tour,
- Bloquer la plume en réalisant un nœud d’arrêt,
- Former la tête de l’artificielle,
- Réaliser le nœud final et apposer une goutte de colle cyanolite (ou de vernis) pour consolider le nœud,
- Couper les fibres de l’artificielle à 3 mm après la courbure de l’hameçon,

                                                               La mouche est TERMINEE... 


Cette petite " terreur " des cours d’eau vous permettra, à coup sûr, de leurrer " LE " poisson qui permettra de sauver votre partie de pêche !!! 




https://vimeo.com/21084004

Afin de mieux appréhender la réalisation de la " Peute ", je vous propose la vidéo réalisée par Hervé sur le montage de Monsieur Henri Bresson...


Bonne vidéo et à vos étaux...
Merci de m'avoir lu.

Amitiés halieutiques.







Je remercie Monsieur Jean-Paul Dessaigne pour m'avoir permis d'utiliser sa photo (en entête d'article) pour vous présenter "La Peute".


RECOMMANDATION : Si vous ne pouvez pas réaliser cette artificielle, il est possible d'acquérir le montage standard => ICI  et les variantes du montage => ICI