Atelier Montage‎ > ‎

Montage "Cul De Canard"

   
... Tout  " moucheur  débutant " est confronté, un jour ou l'autre, à la confection de mouches artificielles ...



Bonjour à tous,

De nos jours, il nous est permis d'acquérir des mouches toutes prêtes à pêcher mais rien ne remplacera jamais le plaisir d'avoir pu leurrer un beau poisson avec une mouche de sa propre réalisation.

Pour l'initiation au montage, il existe une multitude de fiches explicatives que l'on peut trouver dans les magazines spécialisés,  sur internet ou bien encore dans des livres écrits par de grands noms de la pêche à la mouche...

Aujourd'hui, je me permettrai simplement de vous présenter une synthèse des réalisations possibles et classiques faites en CDC (cul de canard), et ce, grâce à l'excellent article du magazine " Pêche Sportive " n°82 du 1er trimestre 2010.

Je ne vous parlerai pas des différents types de plumes, ainsi que de leurs différentes qualités, car mon intervention n'a pour seul objectif que de vous présenter les différentes techniques de montages simples et accessibles à tous.


Montages abordés :

1 – L'émergente générique,
2 –
La méthode dite " traditionnelle ",
3 –
Le " No - Hackle ",
4 –
La méthode de Marjan Fratnick.






1) L'émergente générique :


– Dépointer deux plumes de CDC,
– Fixer ces dernières à environ 3 mm de l’œillet en orientant leur base vers l'arrière,
– Couper le surplus des rachis au niveau de l’œillet,
– Confectionner le corps de votre artificielle avec les matériaux souhaités,
– Rabattre les fibres vers l'arrière et bloquer ces derniers avec le fil de montage,
– Réaliser le nœud final,
– Apposer une goutte de vernis (ou cyano) pour fixer le nœud.



NB : Si au montage, la longueur des fibres a bien été calculée, vous n'aurez pas d'ajustement à réaliser sur l'aile de votre artificielle. A ce titre, il est bon de savoir que cette dernière ne doit pas dépasser la courbure de l'hameçon utilisé.




2) La méthode dite " traditionnelle " :


– Réaliser le corps de votre artificielle en fil de montage de votre choix,
– Fixer par la pointe deux plumes de CDC,
– Tourner les plumes l'une après l'autre (vers l'avant) en rabattant les fibres vers l'arrière et bloquer ces dernières avec le fil de montage,
– Réaliser le nœud final,
– Apposer une goutte de vernis (ou cyano) pour fixer le nœud.


3) Le " No - Hackle " :

–  Réaliser le corps de votre artificielle avec les matériaux de votre choix,
Fixer une ou plusieurs plumes de CDC à environ 3 mm de l’œillet en orientant les pointes vers l'avant,
Ajuster la longueur de l'aile en tirant sur la base des plumes,
– Fixer solidement et couper l'excédent de rachis en conservant 2 à 3 mm de fibres pour simuler le thorax de l'artificielle,
– Ramener le fil de montage derrière l'oeillet,
– Positionner l'aile à la verticale et fixer cette dernière avec le fil de montage,
– Réaliser le nœud final,
Apposer une goutte de vernis (ou cyano) pour fixer le nœud.


4) La méthode de Fratnick :

Réaliser le corps de votre artificielle avec les matériaux de votre choix,
– Prélever les fibres d'une plume de CDC,
– Fixer les fibres à environ 2 mm de l’œillet,
Ajuster la longueur de l'aile en tirant sur la base des fibres et couper l'excédent,
– Répéter l'opération afin d'obtenir l'épaisseur de l'aile souhaitée,
– Réaliser le nœud final,
Apposer une goutte de vernis (ou cyano) pour fixer le nœud.



Afin de réaliser vos montages, il vous est possible d'acquérir les plumes CDC => ICI




Merci de m'avoir lu... et bons montages...
A bientôt.


Amitiés halieutiques.





RECOMMANDATION : Si vous ne pouvez pas réaliser ces types d'artificielles, il est possible d'acquérir des montages => ICI
Toutefois, si vous préférez acquérir une sélection de " CDC " prête à l'emploi et d'une efficacité redoutable, cela vous est possible  => ICI